Présentation

Vous allez découvrir sur ce blog l'histoire de Robert Dansler (1900-1972), plus connu sous le nom de "Bob Dan",  à travers quelques réalisations marquantes de sa longue carrière.

Le livre (format 21x29,7 cm, 128 pages couleur, 900 gr. couverture rigide), retrace en détail son histoire personnelle, sa carrière avec l'ensemble de ses travaux, ainsi que la petite histoire du Syndicat des Dessinateurs de Journaux pour Enfants dont il a été un des responsables.


Pour vous le procurer, merci de bien vouloir envoyer un paiement
de 38 euros (qui comprend le port dans une enveloppe cartonnée) :

- par Paypal à websana@wanadoo.fr
- par chèque libellé à l'ordre de :

Philippe AUROUSSEAU  6, avenue San Fernando  78180 MONTIGNY.

Pour la Belgique et la Suisse, merci de rajouter 2 euros, soit  40 euros.

Pour toutes questions, contacter : oncle-archibald@orange.fr


"Robert Dansler, dit Bob Dan"
L'âge d'or des récits complets 




L'auteur raconte le parcours de ce dessinateur en détail dans cet ouvrage préfacé par Roger JEANNE, grand amateur et connaisseur du monde du petit format.

Cet ouvrage vous fera découvrir la vie de Bob Dan, vous présentera une bibliographie complète et vous étonnera par la qualité et la diversité de son œuvre, très connue mais fort peu étudiée.


 

Les origines

La famille Dansler est originaire de Steige, petit village d'Alsace.

A la fin du XIXème siècle, sa famille vient s'installer à Paris. Robert grandit dans le bistrot de ses parents à Montmartre et devient peintre.

Une partie de ses toiles est encore visible à Steige, dans la distillerie Nusbaumer, qui fabrique les meilleures eaux-de-vie de la région. Un endroit à visiter !

Distillerie Nusbaumer à Steige

Découvrez le site ici : www.jos-nusbaumer.com


La vie de bohème

Vivre de sa peinture dans les années trente n'est pas chose facile. La vie de bohème est plaisante mais ne nourrit pas bien son homme.

La rencontre avec l'amour de sa vie, Berthe, est un tournant. C'est elle, le grand amour de sa vie,  qui va comprendre qu'il est bien meilleur dessinateur que peintre.

Robert et Berthe Dansler
 
Elle démarche pour lui les éditeurs parisiens. Sa carrière de dessinateur commence chez Georges Ventillard en 1935 qui publie entre autres le journal Jeudi.


Le succès est immédiat. En quelques mois, il devient un des piliers de l'hebdomadaire grâce à sa production de bandes dessinées très abondante, et se met à gagner beaucoup d'argent...

Jean-Pierre

Après deux années de succès dans Jeudi, le style de Robert Dansler s'affirme. Il passe à la vitesse supérieure en 1938 avec trois séries d'histoires qui feront le joie des enfants : L'Aigle des montagnes rocheuses, Les Chasseurs du Congo et Les Aventures d'Œil de faucon.

L'Aigle des montagnes rocheuses dans Jean-Pierre

Désormais bien implanté chez Ventillard, il dessine les couvertures des almanachs, puis celles de nombreuses collections de fascicules bon marché.

Il devient aussi auteur de romans policiers à partir de 1940 pour les séries Stick et Sphinx.




Défenseur des dessinateurs

Robert Dansler a suivi de très près les intérêts de la profession. Tout jeune, il assiste aux réunions syndicales qui se tiennent dans le bistrot de ses parents.

 
 Ce génie du dessin a défendu aussi ses amis illustrateurs

Avant-guerre, il travaille pour le journal communiste Mon Camarade et prend le parti des dessinateurs de journaux qui sont contre l'invasion de l'agence Opéra Mundi et ses bandes dessinées américaines. La guerre arrêtera provisoirement tout cela.

La petite cocotte dessinée dans les récits complets indique un dessinateur français.

En 1946, il devient le secrétaire général du Syndicat des Dessinateurs de Journaux pour Enfants (S.D.J.E.) présidé par Alain Saint-Ogan. Son action est destinée à protéger les intérêts des dessinateurs français et leur permettre de vivre de leurs dessins.

Vous apprendrez dans le livre que tout cela n'a pas été si facile entre les ligues catholiques, les communistes, les éditeurs français et les amerloques...


Les polars à la française

Robert Dansler illustre sur une période de huit années (1941-1949) la première vraie collection de romans policiers dite "de romans noirs à la française", la collection Minuit.

Dansler illustre Frank Harding (alias Léo Malet)

Parmi les auteurs tous français de cette remarquable série se cache l'un des fondateurs du roman noir, Léo Malet, qui publie un ouvrage pour la première fois chez Ventillard.

Pour l'intégralité de la collection, voir ici.



Artima

En 1944, alors que l'édition française est dans une période difficile, naît dans le nord du pays à Tourcoing une petite maison, ARTIMA, qui va proposer pour la jeunesse des fascicules d'histoires dessinées : les récits complets.

 Artima n°2065 : le premier Bill Tornade

En tant que dessinateur reconnu avant-guerre, Robert Dansler est démarché pour participer à l'aventure. Il ne sait pas qu'il est parti pour plus de vingt ans de travail et des centaines de récits !

 Artima n°2236 : des récits complets plus élaborés

L'immense succès après la guerre de ces récits est immédiat. Dansler, sous le nom de "Bob Dan", devient "la machine à cash" des éditions Artima grâce à ses tirages prodigieux.

Artima n°4005 : la passion de Dansler pour dessiner des animaux

L'amitié qui lie Bob Dan et le fondateur d'Artima Émile Keirsbilk va durer jusqu'à la mort du dessinateur en 1972, malgré le rachat de la société et une politique éditoriale plus que discutable.
Vous trouverez dans le livre l'intégralité des histoires produites par Bob Dan.


Un des plus grands succès de Bob Dan : Tarou




Les personnages de Bob Dan

L'immense succès de Bob Dan est définitivement lié à ses trois personnages fétiches : Jack Sport, Tarou et Bill Tornade.

Jack Sport

Jack Sport est l'archétype du jeune détective français. Élégant, raffiné, toujours prêt à défendre les causes des plus faibles, Jack Sport s'est arrêté après quelques années pour cause de surcharge de travail du dessinateur. On le retrouve chez Artima entre 1948 et 1952 dans les séries Une aventure de..., Audax et Hardy.

 Bagnoles et poursuites, Jack Sport assure le spectacle !

___________________________


Tarou

Tarou est LE personnage emblématique de Bob Dan, de par le succès qu'il eût entre 1949 et 1972, mais aussi par le caractère affirmé du défenseur de la forêt et de ses habitants devant l'avancée du progrès. Très attachant, il reflète la personnalité de Robert Dansler, géant au cœur tendre, qui préfère donner de l'importance aux animaux et à la nature qu'aux frasques de l'espèce humaine.

Le tout premier Tarôu (avec un accent), personnage
qu'il dessinera pendant un quart de siècle

___________________________
 

Bill Tornade

Bill Tornade, quant à lui, reflète le côté moralisateur de Bob Dan. Ce cow-boy qui vient de Grande-Bretagne est devenu agent fédéral au far west et accomplit un travail de pacification auprès des populations indiennes. Mais il reste toujours du côté des plus faibles pour les défendre.

 Et un bon direct du gauche pour ce gringo patibulaire !



Jean Chapelle

Outre la production quasi industrielle pour Artima, l'illustrateur cède aux sirènes d'un autre grand éditeur en 1946 : Jean Chapelle.

Collection A travers le monde, 1948

Pour lui, il va dessiner les plus belles histoires de cette période, dite de l'âge d'or du récit complet. Couleurs vives, scénarios passionnants d'aventure et de science-fiction, ces fascicules sont des petits joyaux de la bande dessinée.

Il fournit aussi des récits pour Jean Chapelle et les éditions S.E.G., et travaille pour les journaux publiés par l'éditeur comme Zorro et Héros magazine.



Cino del Duca

Bob Dan est au sommet de sa gloire : les récits pour Artima sont produits en flux tendus, et Jean Chapelle lui permet de dessiner encore et encore...

 Les Fils du vent (scénario Jean Prado) :
5 années d'histoires hebdomadaires !

Mais c'est mal connaître ce stakhanoviste du dessin ! En 1949, c'est l'éditeur italien Cino del Duca qui le charme. Ce qui ne devait être qu'un essai va se transformer en une vraie collaboration qui va durer jusqu'en 1962 et compter 2 798 planches dessinées.

Pour le journal L'Intrépide, puis Hurrah ! et Old Bridger, les histoires de Bob Dan vont faire la joie d'une génération de jeunes lecteurs.



Encore et encore...

Impossible en quelques lignes de citer tout ce que Robert Dansler a produit en quarante ans de carrière !

Citons par exemple les superbes couvertures pour les éditions La Baudinière juste avant et après guerre.

Paul Féval & fils à la manière de Bob Dan

Pendant les hostilités, c'est un des rares dessinateurs à rester à Paris pour travailler. Il fait le bonheur des éditions E.R.F. en illustrant quatre collections de fascicules policiers et d'aventures : Chester Buxton, Mister Nobody, Pao Tchéou et Bras qui venge.

 Un coup de poing de Chester Buxton du Spécial Squad


Bien entendu, l'éditeur Georges Dargaud va essayer lui aussi de capter les talents du dessinateur. Après quelques livrets, leurs relations vont vite capoter... Vous lirez pourquoi dans le livre.

 Une beauté de récit complet mais une collaboration difficile...

Les éditions Montsouris et le journal Lisette vont accueillir à leur tour les histoires de Bob Dan pendant des années (1961-1967). Tout le talent du dessinateur se retrouve dans ces planches, même si Bob Dan, souffrant, va bientôt s'arrêter.

Scarlett de Lake Mountain dans Lisette

Ce ne sont là que quelques exemples. Le livre couvre l'ensemble de ses travaux, et il y a encore beaucoup de choses à découvrir, parfois surprenantes !



Ce qu'en dit Hop !


Hop ! n°151 de Septembre 2016

Revue d'informations et d'études sur la Bande Dessinée

(click droit "ouvrir dans une nouvelle fenêtre, puis zoomer)